Skip to content →

FCPEmarcoussis Posts

Salon de l’étudiant Grand Paris Sud 2022

Après une version 100% digitale en 2021, l’agglomération et ses établissements d’enseignement supérieur sont ravis de vous retrouver pour une nouvelle édition des Salons des étudiants le 12/02 à Evry.

Universités, grandes écoles, centres de formation… Pour les futurs étudiants, pas facile de s’y retrouver ! L’agglomération Grand Paris Sud organise pour vous un salon des étudiants le 12 février à la faculté des métiers à Evry-Courcouronnes. L’occasion de rencontrer de nombreux établissements scolaires du territoire.

Chaque visiteur télécharge en ligne son invitation personnelle. Celle-ci est gratuite et obligatoire pour accéder au salon.

Pass sanitaire et masque obligatoire pour les visiteurs de 12 ans et plus. Par mesure de sécurité sanitaire, nous ne serons pas en mesure de vous proposer d’espaces de restauration. Veuillez-nous en excuser. Enfin, nous incitons fortement les élèves à se rendre aux salons de l’Etudiant accompagnés d’un seul de leurs parents.

Salon de l’étudiant GPS 2022

Leave a Comment

Journées portes ouvertes à l’Université Paris-Saclay les samedis 5/02, 12/02 et le mercredi 3/03

Véritable temps forts de l’année universitaire, les Journées Portes Ouvertes offrent aux lycéens, ainsi qu’à leurs familles, l’opportunité de se renseigner sur les formations dispensées à l’Université Paris-Saclay et de découvrir les différents campus : Sceaux, Orsay, Bures-sur-Yvette, Saclay, Cachan.

Les JPO sont organisées en présentiel cette année. Il sera possible d’échanger avec les enseignants et étudiants sur : les stands des formations, les stands des associations étudiantes, les stands des services centraux (orientation, réseau des diplômés, relations internationales, vie étudiante, médecine préventive…), lors des visites du campus…

Chaque date de JPO possède sa spécificité. Le 12 février, la JPO se concentre sur le campus de Cachan (à l’IUT de Cachan), tandis que le 9 mars, la JPO se concentre sur le campus d’Orsay (à l’IUT d’Orsay).

Université Paris-Saclay

Leave a Comment

L’usage des drogues en net recul chez les élèves de troisième

Une enquête de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies montre un net recul des consommations de drogues des jeunes de 3ème. La première drogue consommée est l’alcool mais le pourcentage de ces jeunes n’ayant jamais bu d’alcool est passé de 17 à 36% depuis 2010. La consommation de tabac est également en important repli : les fumeurs quotidiens passent de 16 à 4% depuis 2010. Moins de 1 élèves de 3ème sur 10 a expérimenté le cannabis (9%) soit trois fois moins qu’en 2010 (24%).

Parmi les explications données par l’étude à ces tendances favorables :

L’accentuation des baisses observées aujourd’hui résulte aussi du contexte sanitaire exceptionnel vécu durant l’année 2020. Les confinements successifs mis en place pour contenir la pandémie de Covid-19, en particulier celui de mars-mai 2020, ont fortement
réduit les sociabilités adolescentes. Cette restriction des occasions de rencontres et de moments festifs entre pairs ont été autant d’opportunités perdues d’initiation
et de consommation.

L’étude EnCLASS 3e est disponible ici (relayée par le Café Pédagogique)

Leave a Comment

29 & 30 janvier : Week-end national de comptage des oiseaux des jardins

Mésange charbonnière, Verdier d’Europe, Chardonneret élégant… ? Quelles seront les espèces présentes dans votre jardin cette année ? Découvrez-les en participant au week-end national de comptage des oiseaux des jardins organisé par la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle. Petits ou grands, novices ou expérimentés, à la ville ou à la campagne… vous êtes tous invités à prendre part à la 10ème édition de ce grand comptage.

Tous les détails ici

Le site oiseauxdesjardins donne également accès à de très nombreuses fiches de la LPO d’identification des oiseaux ainsi qu’à des fiches très claires pour éviter les confusions entre espèces.

Leave a Comment

Point d’information crise sanitaire et grèves

  • Le maire adjoint à l’enfance nous a annoncé aujourd’hui qu’il fallait se préparer à des problèmes de disponibilité du personnel communal (ATSEM, animateurs, personnel de restauration) dans les jours et les semaines à venir. Un nombre croissant de ces personnes étant touchées par le COVID-19.  Des solutions de regroupement sont étudiées, mais elles seront limitées par la règle de non brassage des enfants. Il y a donc un risque de perturbations, voire de fermeture de certains services. A ce jour, aucune fermeture n’est encore prévue. Mais pour anticiper au mieux, les familles sont invitées à anticiper cette possibilité. Les parents d’une même classe pourront par exemple s’organiser pour accueillir à tour de rôle des enfants au sein de foyers exempts de cas avéré de COVID-19. Vous pourrez pour cela vous appuyer, par exemple, sur les groupes WhatsApp des écoles, ou sur les élus et adhérents FCPE qui pourront vous conseiller et répondre à vos questions. Merci également de nous faire remonter les difficultés rencontrées.
  • Les différentes possibilités de réaliser des tests sont amenées à encore se dégrader dans la semaine. Les laboratoires de ville et hospitaliers ayant presque tous interrompu les tests PCR, et les test antigéniques commençant à manquer.
  • La municipalité va équiper les écoles de détecteurs de CO2. Ces dispositifs permettent d’aider à savoir quand, avec quelle fréquence et pendant combien de temps une salle doit être aérée.  
  • Enfin un préavis de grève a été lancé par l’ensemble des syndicats d’enseignants pour le jeudi 13 janvier. Les personnels ont jusqu’à lundi soir pour indiquer leur intention de faire grève. Les informations sur les perturbations éventuelles dans les écoles ne seront pas connues avant mardi ou mercredi.
Leave a Comment

Travaux de longue durée aux abords de l’école Jean-Jacques Rousseau

Les travaux de restauration de l’église, prévus pour durer un an, vont entrainer des perturbations de circulation ainsi qu’une limitation du stationnement aux abords de l’école Jean-Jacques Rousseau. Ces travaux débutent le 10 janvier.

Des places de parking habituellement peu utilisées existent au niveau du gymnase de la Ferme des Près, rue Finot. Depuis ces places il est possible de rejoindre rapidement et agréablement l’école via l’allée Anne Sylvestre (Voire le plan ci-dessous).

Le plan de circulation sera modifié au niveau de l’église :

Leave a Comment

Protocole Sanitaire version janvier 2022

Principales dispositions (mise à jour le 7/01/22):

  • Les élèves cas contacts (scolaires, péri-scolaires) doivent présenter un test négatif pour retourner à l’école. Il devront en plus réaliser un test à j+2 et un second à j+4 pour vérifier qu’ils restent négatifs (temps d’incubation). Les résultats de ces tests seront communiqués par les parents sous forme d’attestation sur l’honneur.
    • Si un nouveau cas positif survient dans la classe, le cycle de dépistage ne redémarre que si le second cas confirmé a eu des contacts avec les autres élèves après un délai de 7 jours suite à l’identification du premier cas.
    • Le schéma de fonctionnement du dispositif est le suivant :
      • J0 : information de la survenue d’un cas confirmé ;
      • J0 : réalisation du premier test ;
      • J2 : réalisation du premier autotest ;
      • J4 : réalisation du second autotest ;
      • A compter de J7 : si un nouveau cas positif apparaît le cycle de dépistage doit être mise en œuvre (test antigénique ou PCR puis autotests).
  • Si l’élève est cas contact d’un cas confirmé au sein de sa sphère familiale, les règles à respecter sont les suivantes : règles générales applicables en fonction de son âge et de son statut vaccinal. Une quarantaine de 7 jours à compter de la survenue du cas doit être respectée et un test antigénique ou PCR doit être réalisé à l’issue de cette quarantaine sauf si l’élève a moins de 12 ans ou qu’il bénéfice d’un schéma vaccinal complet. Dans ce cas de figure, l’élève réalise immédiatement un test antigénique et PCR puis des autotests à J2 et J4 et poursuite les apprentissages si les résultats sont négatifs.
  • La durée d’isolement des élèves positifs peut être raccourcie par la présentation d’un test négatif sous certaines conditions (voire tableau ci-dessous)
  • les classes ne seront plus fermées automatiquement au troisième cas positif. Mais en cas d’un nombre élevé de contamination, la fermeture d’une classe ou d’une école pourra être décidée au cas par cas.

Pour plus de détails, La Foire Aux Questions du ministère à été mise à jour le vendredi 7 janvier. Les nouveautés par rapport au protocole du 5 janvier sont mises en évidence en jaune. Voire également la page COVID-19 du ministère.

Tableaux récapitulatifs pour le primaire et le secondaire

Leave a Comment

Les règles du “contact-tracing” dans le premier degré évoluent.

La survenue d’un cas confirmé parmi les élèves n’entraîne plus la fermeture systématique de la classe concernée pour une durée de 7 jours. Mais En cas de survenue de 3 cas dans une période de 7 jours au sein d’une même classe, celle-ci est fermée.

La classe est ouverte pour tous les élèves présentant un résultat de test négatif. Dès lors que vous avez connaissance d’un cas positif au sein de la classe de votre enfant, vous procéderez au test pour votre enfant. Vous le ferez parvenir à l’école par mail ou vous le montrerez au portail au directeur si celui-ci est négatif afin que votre enfant puisse être accueilli à l’école et y poursuivre les apprentissages en présentiel.


Cas des élèves positifs à la COVID-19 ou non testés:

  • Les élèves testés positifs à la Covid-19 sont isolés à leur domicile pour une durée de 10 jours et poursuivent, lorsque leur état de santé le permet, leurs apprentissages à la maison.
  • Les élèves non testés poursuivent leurs apprentissages à la maison pendant 7 jours.
  • Un 2e test au bout de 7 jours est fortement conseillé pour les élèves qui n’ont pas été testés positifs lors du 1er test. La présentation du résultat de ce test n’est pas obligatoire pour poursuivre ou reprendre les cours en présentiel.

Élèves cas contact:

  • Si un élève est cas contact  en dehors de la collectivité scolaireet en dehors du foyer familial,  il y a éviction de 7 jours à partir du dernier contact avec réalisation d’un test à J0 et à J7 ce dernier devra être négatif pour lever l’isolement.
    • Ces préconisations s’appliquent, par exemple, lorsqu’un élève a été en contact avec un cas positif lors de la fête d’anniversaire d’un camarade.
    • Dans ces situations, les consignes sont données aux familles des cas contacts ou confirmés par la CPAM.
  • Si un élève est cas contact d’un cas intra-familial dans le foyer, l’éviction reste de 17 jours.
  • Un 2e test au bout de 7 jours est fortement conseillé pour les élèves qui n’ont pas été testés positifs lors du 1er test. La présentation du résultat de ce test n’est pas obligatoire pour poursuivre ou reprendre les cours en présentiel.

Ces mesures s’appliqueront pleinement à compter du lundi 6 décembre 2021.

A noter que la réalisation des tests de dépistage (PCR ou antigéniques) suite à la survenue d’un cas positif dans la classe de votre enfant, à effectuer dans les plus brefs délais, relève des familles. Ainsi, vous pourrez vous rendre en pharmacie ou en laboratoire pour faire effectuer ces tests, que vos enfants soient scolarisés en école maternelle ou en école élémentaire.

Les tests éligibles sont les tests RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé ou salivaire, RT-LAMP ou antigénique sur prélèvement nasopharyngé. Les autotests supervisés ne sont pas reconnus pour ce type de situation, la réglementation ne les autorisant pas chez les personnes contacts d’un cas confirmé. Quel que soit le type de test réalisé, les tests sont gratuits pour les mineurs.

Les tests présentés par les élèves ou leurs représentants légaux ne sont utilisés à la seule fin de permettre la poursuite des apprentissages en présentiel des élèves concernés et ne font l’objet d’aucune conservation par l’école.

Voir aussi le site du Ministère de l’Education Nationale


Les dispositifs d’aide à la garde des enfants confinés :

  • Pour les salariés de droit privé : activité partielle : Les salariés de droit privé qui ne peuvent pas télétravailler sont placés en activité partielle par leur employeur qui leur versera une indemnisation. L’un des parents d’un enfant déclaré positif au Covid-19 peut bénéficier d’un arrêt de travail dérogatoire indemnisé, sans délai de carence, avec un complément employeur, qu’il soit vacciné ou non, lorsqu’il ne peut pas télétravailler.
  • Pour les fonctionnaires : le placement en autorisation spéciale d’absence (ASA) : Lorsqu’ils ne peuvent pas télétravailler, les fonctionnaires travaillant plus de 28 heures hebdomadaires sont placés en autorisation spéciale d’absence (ASA) et sont indemnisés à 100 % de leur rémunération.
  • Pour les indépendants, professions libérales, contractuels de droit public… : un arrêt de travail dérogatoire : Mis en place au printemps 2020, le dispositif d’activité partielle et d’arrêt de travail sans jour de carence a été réactivé depuis le 2 septembre 2021 pour les parents d’enfants âgés de moins de 16 ans ou en situation de handicap, sans limite d’âge, qui doivent garder leur enfant.

Un décret publié au Journal officiel le 30 octobre 2021 prolonge jusqu’au 31 décembre 2021 inclus le dispositif des arrêts de travail dérogatoires Covid-19.

Leave a Comment

Budget 2022 de l’Éducation Nationale

Les tendances principales sont un maintient du nombre de poste mais avec une baisse du nombre d’enseignants dans le second degrès.

Dans le premier degré, le ministère devra avec des emplois stables assurer la généralisation du plafond à 24 élèves maximum en GS, Cp et CE1 et la fin des dédoublements dans les grandes sections (GS) de maternelle de l’éducation prioritaire. Le ministère estime que cela coutera 2500 emplois. Comme il attend 89 000 élèves en moins dans le premier degré il se veut rassurant. Mais il devra aussi assurer des postes pour les décharges des directeurs et augmenter le nombre de remplaçants qui est très insuffisant comme cela s’est vu avec la pandémie. Pour tous ces usages, 2022 sera encore une année sans marge de manoeuvre.

Source: Café Pédagogique

Leave a Comment